Bien qu'elle ne soit pas encore totalement terminée, la saison de Théo de Blic est déjà une réussite. Dernière victoire en date : l'Acro Paragliding World Tour, un rêve de gosse pour Théo, qui revient en détail sur cette dernière épreuve et sa saison :

- Raconte nous un peu comment s'est déroulée cette compétition qui a amené ton titre ?

La dernière manche de la Coupe du Monde a été une des compétitions les plus étranges de ma carrière, en effet j'arrivais sur cette compétition avec 3 points de retard sur le premier au classement, ce qui était un retard conséquent. De plus la compétition a très mal démarré pour moi car au tout premier run je me retrouve avec un score très bas, bien en dessous de mes attentes ce qui m'éloigne encore de la première place. Dans ma tête cela semble compromis et je prends alors la décisions de ne plus me prendre la tête à propos du classement mais plutôt d'essayer de me faire plaisir sur chaque run. Au final ce fût une stratégie totalement payante car volant sans pression j'ai petit à petit enchaîner les bonnes performances tandis que mes concurrents directes, eux victimes de la pressions enchaînaient les contre-performances tant et si bien que le soir avant le run final je me retrouvais avec seulement 0,1 point de retard sur le premier : Tim Alongi. Je n'ai eu qu'a être stratégique car je décollais en avant dernier (grâce a mon classement sur la compétition) et tous mes adversaires directs au classement mondial volaient avant moi, j'ai ainsi pu les voir voler et j'ai vu qu'encore une fois, victimes de la pressions, ils avaient fait des erreurs, je n'ai donc eu à la fin qu'à assurer mon dernier run pour prendre la première place du classement après 4 jours où je suis passé par tous les stades ce fût vraiment une belle conclusion !

- Comment as-tu vécu cette victoire, seulement deux semaines après ta victoire à l'Acro Game ?

La victoire durant l'Acro Game avait déjà vraiment eu un gout spécial car c'était la deuxième année consécutive que je gagnais et c'était aussi mon objectif principal de la saison. L'Acro Game est réputé dans le milieu comme la competition la plus exigeante et technique pour les pilotes mais gagner la Coupe du Monde s'était avant tout mon rêve de gosse. C'était quelque chose auquel je pensais quand j'avais 10 ans, en me disant que ça n'arriverait jamais et c'est quelque chose qui m'a motivé depuis que je suis rentré dans le haut niveau. C'était mon objectif ultime et l'atteindre finalement après toutes ces années de travail c'est tout simplement incroyable j'ai encore du mal a réaliser !

- Peux-tu nous parler un peu de ton matériel SUPAIR ?

J'utilise toute sorte de produit SUPAIR tout au long de l'année pour toutes mes activités que ce soit du secours à la sellette en passant par les accessoires. Je fais confiance à SUPAIR pour me fournir ce qui se fait de mieux et je sais que je dispose toujours d'un produit sans faille qui va m'accompagner partout. Plus spécifiquement pour l'acro, j'utilise une Acro 3 en taille M avec un secours Fluid en secours secondaire. L'Acro3 a été ma première sellette d'acro et elle ne m'a jamais déçu, cela reste aujourd'hui la référence dans les sellettes d'acro et personnellement je ne me vois pas voler un autre produit. Je dispose du Fluid depuis l'année dernière et ce secours m'a convaincu car il dispose de toutes les caractéristiques importantes pour un secours (rapidité d'ouverture, taux de chute, faible effet pendulaire) particulièrement pour un secours secondaire car c'est ma dernière chance et j'ai besoin que cette dernière chance soit extrêmement fiable !

- Comment s'est déroulé l'Acro Show à Villeneuve pour toi ?

L'Acro Show s'est un petit peu moins bien passé pour moi, je reconnais volontiers qu'après ma victoire sur l'Acro World Tour, j'y suis allé sans pression, ma saison était déjà réussie a mes yeux. L'Acro Show est clairement une competition où il faut se faire plaisir c'est donc dans cette optique que j'y suis allé. Malheureusement en quart de finale je suis tombé contre Tim Alongi, qui est aussi mon coloc, j'ai l'impression qu'on a passé l'année à se battre l'un contre l'autre. Durant les championnats de France où il me prends la première place le dernier jour, durant l'Acro Game où je l'élimine en quart de finale puis durant l'Acro World Tour où je lui prends la première place durant le dernier run. Réellement cette saison j'ai l'impression que je ne fais que ça, c'était donc un ultime coup du sort de se retrouver encore une fois en quart contre lui. Cette fois la il a mieux volé et m'a éliminé, pour être honnête vu qu'on est vraiment bons potes je préfère être éliminé par lui dans tous les cas et je ne peux pas vraiment lui en vouloir...