THOMAS DE DORLODOT

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

TD : Je suis Belge, pilote de parapente pro, aventurier, voyageur et capitaine du voilier SEARCH.

Quand et comment as-tu appris le parapente ?

TD :J’ai commencé à voler à 14 ans, en paramoteur d’abord parce que la Belgique est plutôt plate et ensuite en parapente. C’est un ami qui m’a fait découvrir le parapente. Il avait apporté une vieille voile à l’école et on passait nos après midi à faire du gonflage sur le terrain de foot de l'internat. Après quelques années de pratique j’ai décidé d’aller vivre en Espagne pour pouvoir voler presque tous les jours. J’ai rencontré Ramon Morillas et Raul Rodriguez à Grenade, petit à petit j’ai accumulé de l’expérience et en 2007 j’ai fait mon premier Red Bull X alps. Depuis j’ai la chance de vivre de ma passion.

Quelle est ta pratique du parapente ?

TD : Je suis plutôt un pilote de distance et de vol bivouac, même si j’adore aussi faire un petit peu de voltige. J’ai participé 7 fois au Red Bull X Alps et traversé quelques chaines de montagne à pied et en parapente. J’ai passé 6 étés au Pakistan pour ouvrir des nouvelles lignes et faire des beaux vols à haute altitude (jusqu’à 7458m) et de distance. J’ai crée le projet SEARCH et nous avons voyagé un peu partout dans le Monde pour voler. Depuis 3 ans je voyage sur notre voilier de 12 mètres à la recherche de spot pour voler.

As-tu un souvenir marquant de vol à nous partager ?

TD: J’ai quelques beaux souvenirs de vol. L’un des plus marquant est lorsque j’ai terminé la traversée des trois glaciers au Pakistan, l’hispar le Biafo et le Baltoro. J’ai terminé en remontant le Baltoro en vol et en m’approchant du K2 et du Broad Peak à plus de 7000 mètres d'altitude. C’était sublime. Je pouvais voir à des kilomètres. L’Himalaya c’est vraiment spécial.

Quels sont tes projets à venir (parapente et hors parapente) ?

TD : Nous allons continuer à voyager en bateau autour du Monde avec la team SEARCH et je me prépare pour le Red Bull X Alps 2021. Je suis impatient de repartir en expédition. A priori cet hiver je vais passer pas mal de temps dans les Alpes avec mon California pour m’entraîner.